Des questions?

ac2cd0aee73d23cf54d11fac3468a749

Bienvenue dans la FAQ de l’AMAP!
La foire aux question, pour les newbies, et les autres aussi…

 

 

2 - Le fonctionnement de l'Amap

A l’Amap il y a de tout, comme partout.

Des écolos, des bobos, des bobeaufs, des vieux, des jeunes, des bons vivants, des ascétiques, des geeks, des politisés, des abstentionnistes, des féministes, de toutes les couleurs et de tous les bords.

Permalink


On peut choisir d’être amapien juste parce qu’on aime les bons légumes, parce qu’on n’aime pas les grandes surfaces, parce qu’on mange local, ou bio, ou les deux, parce qu’on aime faire partie d’une asso, ou parce qu’on veut sauver le monde.

C’est votre choix, personne ne vous demandera votre carte ou votre profession de foi.

Permalink


L’amap, c’est aussi des échanges, mais personne n’est forcé de parler à tout le monde ou de se présenter, et on garde les bizutages bizarres pour plus tard.

Cependant, en s’inscrivant à l’Amap, on signe une charte, dans laquelle on s’engage à donner au moins une fois par an un coup de main lors des distributions, et sur les chantiers

(un dimanche par mois, ceux qui le veulent peuvent aller aider la maraîchère sur le terrain).

Permalink


En étant 4 ou 5 sur un chantier, on peut en une demi journée (et sans travailler comme des forçats!) permettre à la maraîchère de s’avancer d’un jour ou deux sur les tâches les plus longues à réaliser seule (désherbage, repiquage, etc…).

Mais ce n’est certainement pas en une demi-journée par mois qu’on fait pousser des légumes!

Et les chantiers, c’est aussi l’occasion de manger ensemble (pour ceux qui le souhaitent), et de voir le terrain, les cultures, la méthode, les outils…

 

C’est aussi permettre aux enfants de jouer ensemble dans un joli petit coin de nature, comme les bons vieux dimanches à la campagne de carte postale!

 

Et puis, ce n’est pas pareil de dévorer vivante une petite tomate qu’on a vue grandir, et un anonyme machin emballé sous vide.

Permalink


Hérésie! Elle a osé acheter un petit tracteur pour épargner ses lombaires et éviter de finir grabataire à 30 ans.

 

Mais les légumes et fruits  sont cultivés à 100% selon les principes de l’agriculture biologique, en attente d’obtention du label officiel

(3 ans d’attente en moyenne avant de l’obtenir).

 

 

Permalink


Ah!

Oui, ça arrive.

Passer d’une alimentation « classique », à une consommation fréquente de légumes, peut avoir un petit effet « purge ».

Essayez d’équilibrer tout ça, n’hésitez pas à consulter un médecin qui vous conseillera un régime ajusté, découvrez les céréales (millet, quinoa), et n’hésitez pas deux fois par an à prendre un petit traitement antiparasitaire.

Permalink


L’Amap essaie d’avoir un bureau tournant, avec chaque année de nouveaux membres qui s’engagent, et un nouveau président/une nouvelle présidente.

Cela permet de n’avoir pas toujours les mêmes personnes à la tête de l’asso, d’apporter de nouvelles idées, et idéalement à chaque membre d’appréhender le fonctionnement de l’Amap,

pour qu’il n’y ait justement pas d’un côté une bande d’écolos illuminés, et de l’autres des consommateurs de produits bios et locaux.

Cette année le bureau se déclinera en « commissions », qui se partageront le travail habituellement pris en charge par le président/la présidente.

N’hésitez pas à partager vos compétences, elles sont toutes bienvenues, et s’engager dans le bureau ne demande pas forcément un engagement important, vous pouvez choisir de donner un coup de la main sur le site web, la communication, le choix de chips bios pour l’assemblée générale, ça suffit!

Permalink


1 - Première distribution, Les paniers, les légumes

Pas de panique, on vous trouvera bien quelque chose, un sac, un seau, un contenant…

Demandez à la maraîchère, aux autres amapiens, n’ayez pas peur de communiquer.

Permalink


L’Amap réunit maintenant une soixantaine de familles.

Le temps passé à préparer chaque panier pour chaque famille en tenant compte des préférences de chacun serait énorme!

Les horaires de travail de la maraîchère sont déjà bien assez chargés.

Et puis, faire la queue c’est aussi découvrir les autres amapiens, discuter à chaque « stand », poser des questions sur les légumes, échanger des recettes…

Permalink


Ce sont des légumes qui ne sont pas calibrés, et qui sont cultivés selon les principes de l’agriculture biologique.

Souvent, des variétés de légumes anciens, avec des noms à coucher dehors.

Parfois, avec des trous, des taches, et quelques bébés limaces.

Quand ça arrive, il n’y a aucun problème à les consommer (les légumes, pas les limaces), la maraîchère qui les cultive connaît les différentes maladies et parasites qu’elle combat.

Evidemment, il n’y a pas de machine à brosser les carottes sur le lieu de culture, ce sera à vous de les nettoyer.

 

Permalink


Question épineuse!

Il y a les adeptes du lavage/épluchage/relavage, et puis ceux qui épluchent d’abord, lavent ensuite.

A vous de tester et d’élaborer votre propre méthode!

 

(Attention à ne pas nettoyer tous vos légumes dès votre retour à la maison, l’humidité les ferait pourrir très vite.

Beaucoup de légumes (légumes racines, courges) se conservent longtemps à l’abri de la lumière et de la chaleur -à la cave, dans un cellier, dans un cabas-, la terre qui les enrobe contribue à leur conservation)

Permalink


C’est aussi le but du jeu: découvrir des légumes de saison, expérimenter des recettes échangées ou trouvées sur le net, pas toujours les meilleures (ah, les frites de rutabaga au curry…Brrrr), parfois changer d’avis sur un légume détesté – certains se sont mis à aimer les choux de bruxelles! Et parfois aussi accepter d’avoir des légumes qu’on n’aime malgré tout toujours pas.

Heureusement, on a parfois le choix entre plusieurs légumes (« Panais, ou chou rave »? Quel cruel dilemme!)

et en dernier recours il y a un panier d’échange, dans lequel on peut déposer les légumes qu’on n’aime pas, mais il reste peu utilisé.

Le mieux est encore d’accepter de jouer le jeu, et de continuer à expérimenter différentes recettes.

Même les légumes les plus coriaces se déclinent très bien en petits flans bien chargés en fromage.

Vous pourrez toujours essayer de refiler vos flans de panais aux apéros entre amis.

Ou au pire, vous engager dans le bureau de l’Amap, c’est un parfait endroit pour écouler les stocks de pâtés végétaux bizarres.

Permalink