Radis raves (noirs, daïkons, violets…)

Le radis rave, aussi appelé raifort des parisiens, fait partie de la famille des radis, choux et navets. On consomme principalement sa racine, longue ou ronde selon les variétés et qui possède une  chaire blanche.  Le radis rave “classique” a la peau noire, mais il existe des variantes à la peau blanche (le daïkon), rose ou violette foncée….

Il contient de fortes quantités d’isothiocyanates ainsi que des glusinolates, des composés organiques que l’on retrouve également dans la moutarde. Les isothiocyanates possèdent à des doses normales des propriétés antibactériennes et/ou insecticides, alors que les glucosinolates ont des propriétés antifongiques, antibactériennes, anti-carcinogènes et anti-mutagènes.

La racine peut se consommer cuite, mais c’est crue qu’on met en évidence son goût de radis croquant (râpée, en lamelles, en rondelles…). On peut aussi l’utiliser en sirop en faisant infuser une quantité égale de tranches de radis et de sucre candy au frigo pendant 12 à 24h. Le jus obtenu conserve quelques jours au frigo et est utilisé contre la toux ou les maux de gorge (1 à 2 cuillèrée/jour).

Les feuilles ne possèdent pas un goût très prononcé, mais sont nutritivement intéressantes. On peut donc les incorporer dans des soupes, cakes ou tartes.